Reportages sur
Guns N' Roses
Page 1 - 2

Ou ĂȘtiez-vous donc parti Axl Rose? JĂ©sus vous aime plus que vous ne pouvez l'imaginer...
par Kurt Hernon (traduction française de William Bailey)

(Note: ceci est un article fiction, ce qui se déroule par la suite ne s'est pas pas passé en réalité...)

Le téléphonne sonnait. Il sonnait sans cesse. Il sonnait, sonnait; comme une poubelle se déversant au pied d'un entrepot, le putain de bruit de ce bon Dieu de téléphone vibrait autour de mon crane et s'insinua dans mes nerfs à fleur de peau. Avec un seul oeil ouvert, je tentais un coup d'oeil encore embrumé vers l'horloge. Le rougeoiement des touches du téléphone agressait mon cerveau tout gonflé.

Riiiiing...riiiiinggg...ça ne voulait pas s'arreter.

Il Ă©tait 4 heures du matin.

M'appuyant sur le bord du lit, je tentais tant bien que mal d'aggriper ce putain de combiné et de répondre. "Allo", je répondis avec une bouche encore pateuse.

"C'est moi!!!" gloussa la voix surexcitée à l'autre bout du fil. "Je ne t'ai pas réveillé au moins mec?" Mon crane essayait de se balancer, alors que mon cerveau semblait flotter d'un coté à l'autre. Je pris un moment pour me jurer à moi meme que je ne boirai lus jamais comme ça si seulement ce mec à l'origine du coup de fil daignait me laisser me rendormir 6 heures de plus.

"Je suis ici - avec lui" me dit la voix. "Avec LUI!"

"Oui oui je vous crois" marmonnais-je. "Dites lui bien que je lui souhaite bonjour".

Je commençais à raccrocher le téléphone.

"Mais Bon Dieu, c'est moi, Lucas, bordel!!" la voix commençait à me sembler familiÚre.

"Merde Lucas, il est 4 heures du matin ici putain. Je suis complÚtement dans les vapes alors rappelle moi à une heure plus convenable." Une douleur lancinante me lançait des yeux à mes oreilles, à travers ma tete, et à nouveau vers ma tete."

"Putain de merde mec. Je disparait pendant un mois et c'est toute la gratitude que je reçois de mon partenaire, mon "soit disant" meilleur ami - juste envers lui meme 'Je ne peux plus supporter l'alcool - laisse moi tranquille - mec?"

[...]

"Désolé Lucas. C'est juste que, eh bien, j'ai eu une nuit plutot difficile." lui expliquais-je en tentant de me racheter. "Qui est 'Lui'?"

"Qui est qui?" répliqua Lucas, semblant soulagé.

"LUI! Le 'il' avec lequel tu m'as dit que tu Ă©tais."

"Oh merde, oui, j'avais presque oublié." Lucas pris une pause.

"Alors..."

"OK mec, je devais m'assurer qu'il n'Ă©tait pas dans le coin en train d 'Ă©couter. Attends."

"Lucas, je vais raccrocher maintenant putain."

"Non non non. C'est Axl mec. Je suis avec Axl!" murmura t il tout content.

"Axel qui?" répondis je. Les seules cloches qui sonnaient étaient celles dans mon crane torturé.

"A-X-L. Axl...combien de putains d'Axls tu connais?"

"Je ne connais aucun Axel, Lucas, c'est bien pour ça que je te pose la question"

"Oh bordel mec, tu dois te foutre de moi!! Je pensais que tu Ă©tais Mr. Music. Allez mec, je suis avec Axl fuckin Rose, voilĂ  qui!"

J'ai presque éclaté de rire, mais sachant que ça allait me faire trop mal, j'ai hésité.

"Est ce que t'as entendu putain!?" gronda Lucas. "Axl Rose. Guns N' Roses. Putain, tu dois encore etre bourré".

"J'ai bien entendu...mais j'ai comme le sentiment que tu me racontes des conneries - et je vais retourner me coucher." Je commençais à raccrocher à nouveau.

"Je suis sérieux mec. Plus sérieux tu meurs." Le ton de Lucas était cette fois trÚs clair et honnete. "Je suis dans le La la land, c'est L.A. pour ton crane endormi...et je suis dans le répÚre d'Axl. Il est dans le studio souterrain au moment ou je te parle."

"OK, Lucas, peu importe." Je jouais le jeu.

"Euh...attends une seconde...écoute ça, mais n'enregistre rien car sinon je pourrais bien me faire buter si jamais ce truc sort sur Internet ou un truc du genre. Je vais mettre le combiné par terre afin que tu puisse entendre this intense shit." (intraduisible)

Une seconde de sillence, suivi d'un bruit sourd et de Lucas marmonnant 'Oh merde', suivi par le son étouffé de la musique. La musique voulait commencer, on entendait jouer pendant quelques secondes et puis plus rien. Comme si quelqu'un essayait de bosser sur un riff, ou de parfaire une chanson. Je ne pouvais pas vraiment bien distinguer ce qui se passait, mais je commençais à croire que Lucas disait la vérité.

"Comment est notre bon vieux Axl?" demandais je dans un rire.

"Il va hyper bien putain," murmura Lucas. "Juste bien."

"Ravi de l'entendre. Alors maintenant bonne nuit Lucas."

Page 1 - 2
 | Les dernières news Guns N' Roses concernant les articles de presse

> Autres articles de presse sur GN'R

> Archives News
> Dernières News