Reportages sur
Guns N' Roses
NEW YORK 30 juin 2006

Le manager des Guns N' Roses, Merck Mercuriadis a fait cette dĂ©claration Ă  la suite du concert Ă  guichets fermĂ©s des Guns N' Roses hier soir Ă  Oslo, en NorvĂšge. C'Ă©tait leur premier concert depuis qu'Axl Rose est sorti de prison mardi, Ă  Stockholm : 

"Nous avons été trÚs peinés par ce qui s'est passé mardi à Stockholm. Pour se replacer dans le contexte, on est en pleine tournée - avec des dates à guichets fermés hier soir à Oslo, demain à Copenhague et samedi à Zurich, rien que cette semaine - et on enchaßne les concerts jusqu'au début du mois d'août.

Les autorités suédoises avaient bien conscience de cela, et elles n'ont cessé de nous menacer, pendant 12 heures, de placer Axl en prison pendant une durée allant de 5 jours à 3 semaines s'il ne « coopérait » pas. Ils avaient tout à fait conscience qu'il y avait des millions de dollars en jeu, sans parler de l'attente de dizaines de milliers de fans qui avaient payé leur place pour aller voir jouer les Guns N' Roses.

En fait, le rapport de police ne doit pas ĂȘtre pris au pied de la lettre et, pour ĂȘtre plus explicite, cette expĂ©rience revient plutĂŽt Ă  ĂȘtre dĂ©tenu contre une rançon. Dans d'autres circonstances, Axl aurait probablement prĂ©fĂ©rĂ© rester en prison pour s'assurer que tous les faits soient connus du public.

En plus de cela, nous sommes aussi trĂšs déçus par la façon dont on nous a traitĂ©s. Axl a Ă©tĂ© arrĂȘtĂ© aprĂšs avoir Ă©tĂ© accostĂ© par un garde de la sĂ©curitĂ© Ă  son hĂŽtel, Ă  la suite de quoi il a Ă©tĂ© maltraitĂ© physiquement par l'agent qui l'a arrĂȘtĂ©, et dans l'intervalle un bracelet d'une grande valeur a disparu et ne lui a jamais Ă©tĂ© restituĂ©. Lorsqu'il Ă©tait en dĂ©tention, il a Ă©tĂ© tenu par 5 officiers de police pendant qu'un mĂ©decin essayait de lui faire une prise de sang pour procĂ©der Ă  un dĂ©pistage de drogues Ă  trois diffĂ©rentes reprises. Ceci illustre non seulement le niveau d'incompĂ©tence de ces hommes, mais aussi leur malveillance. Les rĂ©sultats du test sont nĂ©gatifs, mais leur agissement est un exemple Ă©vident de mĂ©thode autoritaire utilisĂ©e pour faire une dĂ©monstration de force. C'est toujours la mĂȘme approche draconienne qui prĂ©suppose que l'agent de la sĂ©curitĂ© dit la vĂ©ritĂ© sous prĂ©texte qu'il porte un badge.

Dans le cas présent, on est devant une situation dans laquelle les autorités déforment les faits en leur faveur, les médias s'empressant de publier des articles entachés d'erreurs. Je n'ai pas reçu un seul coup de téléphone mardi pour vérifier ou expliquer les faits mentionnés. Dans le passé, il y a eu de nombreuses plaintes portées par les forces de l'ordre, les médias et autres contre Axl qui n'ont pas tenu face à un examen détaillé, juridique ou autre. Il a été maintes fois attaqué en justice par des avocats, sans aucun fondement, et le soi disant bien-fondé de ces actions n'a jamais été reconnu.

Ceci n'est en rien une critique de la population de Stockholm. Les 15 000 personnes prĂ©sentes au concert de lundi soir Ă©taient formidables, et toutes celles que nous avons rencontrĂ©es avant et aprĂšs Ă©taient vraiment exceptionnelles, jusqu'Ă  cette rencontre avec cet agent de la sĂ©curitĂ© qui en a un peu trop fait. C'est lĂ  que les rencontres avec les gens authentiques s'achĂšvent et que les autoritĂ©s essayent de prendre le dessus. Plusieurs personnes impliquĂ©es dans cette histoire ont bien traitĂ© Axl, tandis que la conduite de quelques autres Ă©tait sujette Ă  caution, et celle d'autres Ă©tait dĂ©plorable. Quoi qu'il en soit, les Guns N' Roses reviendront en SuĂšde, oĂč, encore une fois, ils joueront pour les gens, et non pour les autoritĂ©s.

Aimez-le ou haïssez-le ; seule la vérité compte."

 | Les dernières news Guns N' Roses concernant les articles de presse

> Autres articles de presse sur GN'R

> Archives News
> Dernières News