Reportages sur
Guns N' Roses
Pochette Guns N' Roses Use Your Illusion IISlash a été interviewé par le site MusicRadar.com afin de revenir sur les 20 ans des Use Your Illusion sur le contexte de l'enregistrement de ces albums anthologiques. Voici ci-dessous quelques extraits de l'interview et du reportage du site :

"Je ne sais pas lequel je préfère. Je n'ai pas écouté les Use Your Illusion depuis si longtemps. Je ne sais même plus quelle chanson est sur lequel. Je sais que les gens préfèrent le bleu au rouge...ou c'est peut-être l'inverse ?"


> Les premières sessions de l'album se déroulent à Chicago, afin de sortir le groupe de l'ambiance très droguée de Los Angeles (pour GN'R) à l'époque. Malgré de nombreux soucis, ce n'était pas totalement infructueux : les premières versions de quelques chansons ont émergé à ce moment-là (fin '89 - début '90), notamment Bad Apples, Garden Of Eden et Estranged.

Slash revient en 2011 sur les albums : "J'aurais préféré qu'on enregistre un disque avec juste 10 putain de chansons qui étaient un peu plus dans ta face, mais c'était aussi une chance de remettre enfin le groupe au travail."

"Moi et Axl ça allait à l'époque. Le seul truc dont j'étais pas fan avec les Illusions ça a été l'introduction des synthés. J'étais en désaccord avec ça - et je le suis toujours."

"J'ai toujours pens√© que le titre Double Talkin' Jive d'Izzy avait une vibe tr√®s cool. Et j'ai pu jouer ce petit flamenco espagnol sur ce morceau. (...) Ce fut si difficile de revenir dans cet √©tat d'esprit. Axl, Duff, moi-m√™me et Izzy on a enfin fait cette session acoustique et nous sommes rest√©s soud√©s √† ce moment."


> De nombreuses chansons des Illusions proviennent de la vieille histoire du groupe : Dead Horse était un vieux titre d'Axl, Back Off Bitch a été écrite avant la formation de GN'R, You Could Be Mine datait d'Appetite, tandis que la longue version de November Rain contenait le même solo que celle de 1986.

"Depuis le tout d√©but de sa cr√©ation, quand Axl et moi avons jou√© November Rain pour la premi√®re fois, les m√™mes m√©lodies de guitares qui sont sur la version finale sont sorties √† l'√©poque. Il y avait vraiment une √©tincelle entre nous deux. Ce fut difficile de faire les arrangements de cette chanson et d'Estranged, car elles √©taient si longues et nous avons d√Ľ couper November Rain. Mais ces morceaux furent des parties de piano √©piques de la part d'Axl et des solos de guitares qui √©taient une d√©couverte pour moi. De vrais solos m√©lodiques, tu sais ? J'avais de bon sons et ils √©taient m√©lodiquement tr√®s spontan√©s."

Slash revient également sur la chanson Coma, dernier titre de Use Your Illusion I : "J'ai écrit Coma dans un délire sous l'emprise de l'héro. C'est une chanson dont je suis toujours fier. Il n'y a pas beaucoup de 'technique' dessus - c'est une approche à la Slash assez classique. Mais le truc qui était vraiment intéressant fut mon invention, qui consistait à créer cette progression sans fin d'accords en rotation continuelle : la même progression d'accords à chaque fois, mais sur une note différente. Ce fut ma découverte musicale mathématique. Je suis tombé dessus et c'était juste en faisant mon truc habituel... Mais ça a marché."


> Slash parle de sa technique de guitare utilisée sur les albums :

"Je suis toujours sérieux quand je fais des trucs techniques, mais c'est au feeling : je ne passe pas beaucoup de temps à penser à ce genre de choses. Je ne me dis pas : 'Oh, j'ai placé mon doigt de cette façon sur le médiator et il s'est passé ça', ou bien 'J'étais à 50cm à gauche de mon ampli quand j'ai obtenu ce son'. Je veux dire, je fais des trucs techniques comme ça...mais je ne m'en rends même pas compte !"

"Civil War était en réalité une des premières chansons qu'Axl et moi avons écrite après Appetite. La tournée n'était même pas encore terminée. Axl m'a entendu jouer cette partie acoustique et nous avons commencé à le répéter avec le groupe en Australie. Ce fut aussi la première chanson au cours de laquelle on est allé au studio avec Steven et on s'est rendu compte qu'il ne jouait pas au niveau."


> Slash à propos de ses guitares sur les Use Your Illusion :

"En fait, concernant les Les Pauls sur ces disques, j'ai en majeure partie utilisé ma guitare principale sur laquelle je joue toujours (une réplique de 1959 de Kris Derrig, faite à la main, avec des pickups Seymour Duncan). Je n'ai pas utilisé du genre 10 modèles différents, parce qu'au bout du compte une Les Paul sonne comme une Les Paul. Mais j'avais aussi une Flying V '58, j'utilisais des Strats, quelques guitares acoustiques...des guitares très spécifiques pour avoir des sons différents. Pour You Could Be Mine, je crois que j'ai utilisé une BC Rich Mockingbird."


> Slash sur la fin de l'enregistrement des albums :

"Le problème était avec Izzy. Car l'album avait atteint des proportions gargantuesques, au niveau de la production et de sa complexité, mais aussi des attentes immenses qu'Izzy cherchait à éviter. Il devenait de plus en plus difficile à joindre, car ça allait à l'encontre de sa philosophie du rock n'roll, avec laquelle je suis totalement d'accord. Nous avons fait ensemble la plupart des pistes basiques et je pense que c'est ce qui donne aux albums un feeling si naturel. Mais lorsque nous avons commencé à prendre tout ce temps pour finaliser les overdubs et les voix, il a peu à peu disparu."

Slash conclut concernant les Illusions : "Il y a beaucoup de bons trucs sur ces disques...".


> Page spéciale 20 ans des Use Your Illusion sur GN'R France
> Source : MusicRadar.com. Traduction par Will Bailey pour GNRFrance.net.
 | Les dernières news Guns N' Roses concernant les articles de presse

> Autres articles de presse sur GN'R

> Archives News
> Dernières News