Interviews de
Guns N' Roses
Page 1 - 2 - 3

Y-a-t-il une chance pour que tu travailles à nouveau avec un des anciens membres de Guns N' Roses ?

Je me vois bien travailler sur une chanson ou deux dans un projet avec Izzy [Stradlin] ou encore le faire venir sur une tournée à nouveau. Mais je ne suis pas vraiment à l'aise pour faire quelque chose qui impliquerait plus qu'un des anciens. Peut-être quelque chose avec Duff [McKagan], mais c'est tout. Et pas quelque chose dans laquelle je devrais vraiment m'impliquer, on me laisserait me démerder et ensuite la faute serait encore mienne. Donc non, pas pour moi.

En ce qui concerne Slash, j'ai lu le message d'un fan désespéré qui se demandait si l'un de nous était en train de mourir et si rétrospectivement j'avais la possibilité d'une réunion blah blah blah. Et j'ai pensé : « Ouais alors qu'on est en concert ton bébé renverse accidentellement une bougie, brûle la maison, se tuant lui et toute ta famille ».

Arrêtez un peu les conneries, putain. Ce qui est sûr c’est que l'un d'entre nous mourra avant qu'il y ait une réunion et aussi triste, moche et malheureux que cela puisse être c'est comme ça. Ces décisions ont été prises il y a longtemps et renouvelées années après années par un seul homme.

Il y a des actes qui une fois qu’ils ont été commis entre deux personnes, sont ce qu’ils sont. Ajouter l'insulte à la blessure presque jour après jour une décennie durant, est un cauchemar. Une personne qui met son amusement personnel avant toute autre chose est à gerber.

C’est la première interview que tu donnes depuis longtemps. Pourquoi as-tu été si réfractaire à donner des interviews à la presse maintenant que l’album est sorti ?

Pour beaucoup de raisons que j'ai déjà expliquées ailleurs mais je peux vous dire pourquoi je suis en train de répondre à celle-ci. D'abord, parce que depuis tout ce temps c'est la première fois qu'on me le demande dans les formes, on m'a demandé d'y penser, j'ai aimé les questions et j'ai trouvé que c'était un bon moment pour parler de certains problèmes publiquement. Ensuite parce que je pense que certaines de mes réponses peuvent être reprises par Billboard.com et Reuters, c’est une chance pour moi de m'exprimer.

Avec Reuters je touche beaucoup de monde. En même temps ils ont été assez dégueulasses avec moi et le groupe depuis des années, à peu près tout ce qu’ils ont écrit étant soit condescendant soit une critique négative utilisant des adjectifs négatifs. Selon nous, ils font partie de ces média qui semblent continuellement donner le ton pour que le public dans son ensemble ait une perception négative de ma personne ou du groupe, c’est le cas pour les Etats-Unis si ce n'est pour le monde.

Je comprends bien la notion de liberté de la presse mais j’ai plus de mal quant aux journalistes ou ceux qui choisissent de monter leur histoire. Pour quelles raisons, quelqu’un dont on n'a jamais entendu parler qui dispose de si peu de vraies informations est considéré comme qualifié  et est en plus soutenu par sa rédaction. Ils diffusent des idées négatives, souvent totalement fausses et purement biaisées (au mieux) dans des forums avec tant d'exposition au public à nos dépends

Billboard.com a souvent pris une position pro-Slash et pro-old-guns et je ne me souviens pas avoir été très négatif à leur égard avant ça. Pour moi ce n’est pas plus professionnel que les tabloïds. C’est donc une tentative de régler ces problèmes avec ces deux organismes, mais surtout avec Reuters.


Propos recueillis par Jonathan Cohen pour Billboard. Traduit de l'anglais par Rain pour GNRFrance.net. Merci de ne pas utiliser sans autorisation.

Page 1 - 2 - 3
 | Les dernières news Guns N' Roses concernant les interviews de GN'R
> Autres interviews de GN'R

> Archives News
> Dernières News