Interviews de
Guns N' Roses
Page 1 - 2

Los Angeles, 1989. On était tous là, les médias étaient déjà au courant. Izzy avait reçu un chèque de 900000$ en poche (près de 5,5 millions de francs !) mais il n'avait aucun compte en banque pour le déposer, disait-il. « Donnez moi ça » ai-je plaisanté. « Je vais bien m'en charger pour toi». « Plus tard » m'a-t-il dit?

Izzy raconte sa première rencontre avec Axl : « Je me souviens, c'était la rentrée des classes, il y avait un vacarme énorme. J'ai entendu tous ces bouquins frapper le sol, on entendait hurler, et puis il est passé juste devant moi. Un paquet de profs le pourchassaient dans le hall? »

Les débuts d'Axl en tant que chanteur : « Parfois il [Axl] venait et restait planté là, comme s'il était gêné. Ou il commençait à chanter puis se barrait. Il partait et on ne le revoyait pas pendant 3 jours !! Certaines choses ne changent jamais hein ? » ajoute-il avec un sourire narquois

En 1983 Izzy vivait dans un petit appartement sur Huntington Beach, dans la banlieue de L.A., où Axl le rejoignait de temps à autre. « Il est venu 3 fois je crois avant de rester. Puis, vers la fin ‘82, il est revenu avec sa copine et a loué un appartement, et c'est à ce moment-là qu'il est resté finalement ».

La première formation des 2 potes de l'Indiana fut HOLLYWOOD ROSE. Axl quitta le groupe pour rejoindre Tracii Guns dans le prototype des L.A GUNS (qui a croisé la route à un moment de Saul Hudson ou Slash pour ses amis). Par la suite Axl revint vers Izzy et le persuadai de reformer HOLLYWOOD ROSE. Peu de temps après la première formation originale de GUNS N'ROSES apparue : Axl aux vocals, Slash à la lead guitar, Izzy à la rythmique, Michael « Duff » McKagan à la basse et le vieux pote de Slash, Steven Adler à la batterie. 

Le groupe sortit ensuite « Appetite for Destruction », leur premier album, en 1987, qui s'est vendu à plus de 40 millions d'exemplaires dans le monde. Selon Izzy, « le reste ne fut qu'une virée extraordinairement longue? »

Trois longues années ont séparé la sortie du successeur d'Appetite: les albums double « Use Your Illusion I & II ». Ce fut une des périodes les plus sombres de l'histoire de Guns N' Roses. Izzy raconte : « Oh, ouais. J'étais accroc à absolument tout » dit il nonchalamment. « Tout ce qui me passait sous la main. Je ne savais même pas que j'avais un problème avant que quelqu'un ne me le fasse remarquer??. 

Ce quelqu’un fut Steven Tyler, le chanteur d'AEROSMITH, que GN'R a rencontré lorsque les Gunners ouvraient pour eux sur la tournée américaine d'AERO. Se droguer était pour Izzy « juste normal, quelque chose qu'on faisait tous depuis qu’on était gosses […] Heureusement avec AEROSMITH on a enfin rencontré des gens qui n'étaient pas complètement camés ! ». 

« Début ‘89, on a cessé de trainer ensemble : moi, Duff, Slash et tout le monde. Isolés dans de petits appartements quelque part. Les drogues et l'alcool et tout le bordel était en grande partie responsables de cet isolement. C’était comme si on était livrés à nous mêmes. Et les choses allaient de pire en pire ; Ouais, de pire en pire !»

Tyler a beaucoup aidé Izzy à s'en sortir mais ce qui l'a poussé à agir fut un incident très connu: lorsqu'il fut arrêté lors d'un vol entre L.A et Phoenix pour avoir pissé dans la partie première classe de l'avion. « Ha, j'étais bourré. Puis me réveiller en prison? Ce n’est pas cool, sérieusement », dit-il avec un ricanement gêné. L'incident étant arrivé dans « l'espace fédéral aérien », les autorités américaines étaient moins amusées. « Tout à coup, je ne pouvait plus me droguer, ou j'allais en taule ! Woooh? ». Izzy partit en désintoxication et commença à recevoir de l'aide professionnelle.

Le test le plus difficile fut celui de revenir sobre au sein du groupe. « J'arrivais aux répètes pour « Use Your Illusion » et un des gars sur l'ampli était avec une grande ligne de coke : « Hé, Iz ? tu veux un peu de coke ????Euh, non merci, je viens juste de revenir de probation tu sais ??? Restez sobre est déjà difficile mais le rester dans ces conditions, quand tout le monde se drogue encore? ».

Il persista une année de plus. L'enregistrement se passait plutôt bien, à noter que les morceaux basiques pour les deux « Illusions » ont pris forme en moins de deux semaines, selon Izzy. C’était le fait de retourner sur la route qui fut la fin pour Izzy. « Les shows étaient complètement erratiques. Je ne savais jamais si on pourrait finir le concert d'un jour à l'autre, tout ça parcequ'Axl partait? »

Pour Izzy, retourner sur la route avec Guns N’ Roses en 1991 fut un « cauchemar ». « Les sautes d'humeur d'Axl devenaient si régulières. Je disais à Slash ou Duff : on doit apprendre une reprise ou quelque chose, pour quand Axl se barre de scène. Ils étaient : ? Oh, prenons juste une autre bière??, ils s'en foutaient ». 

En 1991, les choses n’étaient plus les mêmes? « La musique avait été mise à l'écart, il n'y avait plus rien de nouveau pour nous. On ne s'asseyait plus juste pour jouer de la gratte acoustique. C’était comme si le temps passait puis «  où est le chanteur ? Le chanteur est parti ? Qu'est ce qu'on fout maintenant ? »

Quand Izzy est partit de Guns N’ Roses en novembre 1991, selon lui il a recommencé à vivre??.

« Dans GN’R, j'écrivais quelques chansons et je les jouais pour Axl et il sortait : « Oh, on dirait « Jailbreak » de THIN LIZZY,. Où , On dirait du QUEEN ! » Il sortait tout le temps ça et des fois c’était chiant. Mais tout à coup j’étais dans un nouveau truc et je n'avais plus quelqu'un comme lui ». Contrairement à Slash, Izzy n'a pas du trouver un nouveau chanteur pour son groupe. « C’était plutôt naturel. Axl n'était pas là généralement durant les répètes?, alors c'était moi qui chantait une version un peu naze de « Paradise City » ou d'un autre titre. C’était devenu comme si, eh bien maintenant je dois toutes les chanter ».

Izzy parle de son retour très bref dans Guns N’ Roses en 1993 (en remplacement de Gilby Clarke, le bras dans le plâtre): « C’était bizarre. On est allés en Grèce, à Instanbul, à Londres ? j'aimais cette partie du truc: voir du pays, aller dans des endroits que je n'avais jamais visité ». Après avoir quitté le groupe, Izzy avait « un gros paquet de fric bien au chaud quelque part pour moi et ils ne me l'ont pas donné. Je ne sais plus ce que c’était, une merde juridique surement ». De l'argent qui selon lui n'ont été accordé qu'après qu'il ait accepté de revenir temporairement. « L'argent a vraiment joué lors de ma décision. J’ai fait les shows juste pour ce salaire. Je veux dire, j'ai aidé à créer ce groupe »

Ce furent ses derniers concerts avec GN'R. Il partit sans dire Au Revoir. « Je n'ai pas vraiment dit "à plus" car ils étaient tous défoncés. Ils ne m'ont même pas reconnu. C’était vraiment bizarre. C’était comme jouer avec des zombies. Oh putain, c’était horrible. Plus personne ne rigolait »

Page 1 - 2
 | Les dernières news Guns N' Roses concernant les interviews de GN'R
> Autres interviews de GN'R

> Archives News
> Dernières News