Interviews de
Guns N' Roses
Page 1 - 2

Axl: Tommy Stinson est encore dans le groupe. Absolument.

(concernant le matériel du nouvel album)
Axl: Nous avons deux disques prêts en grande partie, que ce soit au niveau de la musique ou des vocals. Et nous avons la moitié d'un troisième album qui est prête. En fait ce soir on était en train de travailler sur une nouvelle chanson, qui n'est sur aucun des deux premiers albums.

(concernant les Illusion)
Axl: Hmmm...Use Your Illusion en fait c'était Slash qui essayait de prendre le contrôle du groupe, Izzy qui était dans son propre monde de drogues, et le seul moyen pour nous de survivre en tant que groupe était de sortir ce double album. C'était un peu rempli de matériel solo de Slash, d'Izzy et j'ai également composé quelques trucs. Mais tu sais j'avais des coups de fil de tous les gars du genre: "Je ne veux pas faire ta chanson si tu ne fais pas la sienne !" Et j'appelais Izzy ou Izzy m'appelait et c'était: "Je ne ferai pas la tienne, si tu ne fais pas la sienne ! Et je ne ferai aucune de vos chansons à moins qu'on enregistre la mienne, et on la fera en dernier !" Mais tout ça, ça a duré des années tu sais.

(à propos des clips du groupe)
Axl: Pour tout vous dire, ce que je voulais vraiment faire, et c'est pas une blague, c'était pour le clip de Sweet Child. Ce que je voulais vraiment faire c'est qu'on voit une fille venant du Moyen Orient avec son bébé, qui passe par les douanes et tout ça et en fait le gars à la douane l'arrête et ouvre le bébé en deux car on s'aperçoit qu'il est mort et rempli d'héroïne. (cri de dégoût général) Mais le label ne m'a pas laissé faire ça. (les autres: "On se demande pourquoi !") Mais bon, à l'origine le clip de Sweet Child ça devait être ça !

Axl: Concernant le clip d'It's So Easy (cf. page Téléchargements du site), vous savez ce qui était un peu barré à propos de ça? (parlant à Bach) Tu te souviens de Earl, tu sais le gars énorme qui faisait la sécurité pour moi? Donc Earl c'est ce grand type noir, énorme, et on va au Pleasure Chest pour acheter les accessoires S&M/ bondage pour le clip, mais le gars derrière le comptoir me voit juste là avec ce type noir énorme tu sais, et il croit que...ils me regardent dans le magasin l'air de dire: "Ouais tu es l'un des notres, c'est cool !" Ils étaient là: "Ouais t'es génial, mec !". Et moi j'étais là: "Euh...okaaay". (éclat de rire général)

Axl: Izzy sera probablement dans le coin à New York. Il pourrait se montrer aux concerts, nous verrons bien. Je ne veux pas être vague ou quoique ce soit, mais je n'en ai aucune idée. Izzy vit sa vie tu sais. Un jour on peut aller dans un magasin de disques ensemble par exemple, et le lendemain il se retrouve en plein milieu du désert quelque part à manger des donuts. Il vit à L.A aujourd'hui.

Eddie Trunk: Tu sais Axl, ce soir on va être obligé de déborder par rapport à notre temps d'antenne habituel.

Axl: Je ne vois pas de quoi tu parles, c'est la première fois que ça m'arrive. (éclat de rire général)

Sebastian Bach: Ok je dois raconter ça. On est au Nassau Coliseum en 1991. On joue notre set et on veut se barrer de la scène, le tour manager nous crie "Continuez à jouer!" Donc on continue à jouer...et puis enfin au bout d'un moment on se barre de scène...(rires)

Axl:...et tu sais là c'est encore une de ces fois où W.A.S.P. a tout changé! J'ai écouté un de leurs titres, ça m'a mis la pêche et j'ai enfin pu repartir...Mais tu sais c'était bizarre car la personne qui était impliquée dans ce qui s'est passé ce soir là me fixait: (ton sarcastique) "Comment il arrive à changer aussi rapidement? Juste avant il était suicidaire, exactement comme je le voulais et il arrive à s'en sortir, et maintenant il va aller au concert, comment ça peut être possible?". Puis je suis monté sur scène et j'ai mis le blâme sur Tom Zutaut (A&R de GN'R, chez Geffen à l'époque).

Bach: Oui c'est énorme au moment où tu es revenu, tu étais là avec Stephanie et je te sors: "Mec, t'étais où?", puis tu me fais tranquillement: "Je prenais une douche..." (rires). J'étais là: "Excellent, mec !!"

Chris Jericho: En fait j'ai un compte à régler avec Mr. Rose...

Eddie Trunk: Oh non mec, tout se passait bien jusque là !

Jericho: Donc j'ai vu les Guns avec The Cult en 1987, puis vous êtes revenu jouer quelques temps plus tard avec Iron Maiden. Tu étais là backstage, en train de trainer. Tu faisais du skate sur la rampe, et moi comme un fan de base un peu bêta je te sors: "Hé Axl, je peux pas avoir ton autographe?". Tu m'as fait: "Ouais aucun problème mec, je reviens tout de suite !". Tu es retourné en skate dans la salle, et tu n'es jamais revenu ! (Axl est mort de rire !) Et j'attends encore !! (éclat de rire général)

(à propos du Freddie Mercury Tribute en 1992 et du duo Axl/ Elton John)
Axl: C'était assez intense tu sais. Rencontrer Elton et tout. Il est venu dans ma loge, il s'assoit sur le canapé, on commence à parler de la chanson...Et Elton est assis sur ce canapé, et il devient de plus en plus tendu, il devient rouge et tout, car ce qui se passe dans sa tête...Tu sais, il ne me connait pas, et c'était un grand évènement pour lutter contre le sida, et il doit gérer toutes les choses que les gens lui ont dites à propos de moi, que je suis homophobe, l'histoire avec One In A Million et tout ça. On essaie de parler, mais il devient de plus en plus tendu et finalement il me sort: "JE SUIS GAY !!" (rires) Et je lui sors: "Cool. Donc quand on arrive au deuxième couplet..." (rires) Et puis après tout s'est bien passé.

(à propos des shows en Europe)
Axl: On a beaucoup de concerts là-bas. On voulait juste avoir une vibe un peu différente pour les shows ici. La dernière fois qu'on était en Europe c'était en 2002. Il y a beaucoup moins de stress là-bas en fait. Ici c'est plus difficile toute cette histoire avec le vieux Guns N' Roses et tout ça. Il y a toujours des choses dans la presse là-bas mais on dirait que ça ne fait aucune différence pour les shows en fait.

Axl: Je suis un grand fan de Led Zep, absolument. Dy'er Mak'er était la première chanson de hard rock que j'ai vraiment adorée. Je me moquais de cette chanson mais j'étais un gosse à l'époque, je l'écoutais à la radio, et à la première récréation je l'ai entendu à nouveau et je l'ai apprise par coeur, en revenant du déjeuner j'avais écrit les paroles que je passais aux autres gosses, et à la prochaine récréation je les ai tous regroupé puis on l'a chantée. Mais mon père me tapait comme un malade car je jouais la chanson au piano, en fait c'était comme si je faisais de la batterie sur le piano.

(...)

Axl: Est-ce qu'on va devoir payer des amendes pour le dépassement d'horaire? (éclat de rire général) Non parce que normalement c'est ce que je négocie aux concerts. (rires)

Page 1 - 2
 | Les dernières news Guns N' Roses concernant les interviews de GN'R
> Autres interviews de GN'R

> Archives News
> Dernières News