Interviews de
Guns N' Roses

"Exactement comme Vancouver."

Le commentaire est a peine audible mais a une portee extremement importante. L'homme aux cheveux longs derriere moi en train de s'essuyer les mains est sans aucun doute en train de parler pour les milliers de fans entasses dans l'Air Canada Centre de Toronto. Ils sont venus assister au retour live de Guns N' Roses, un groupe dont le line up, Axl Roses etant le seul membre restant du groupe original, est desormais completement different de celui qui a enregistre "Sweet Child O'Mine" et etabli de nouveaux standards dans la debauche rock and roll. Mais ou sont-ils?

Nous sommes 45 minutes apres le debut prevu a 22h45 et Axl et cie ne sont pas encore sur scene. Le spectre du depart desastreux de la tournee le 7 novembre a Vancouver est dans tous les esprits. Lorsque cela s'est passe, Rose etant absent, puisque son vol au depart de Los Angeles avait supposement pris du retard en raison d'ennuis mecaniques, le promoteur avait annule le concert. Une emeute en resulta qui entraina de nombreux blesses lorsque la police s'en est melee.

Puis les lumieres s'allument et le show se deroule vraiment, Rose et ses comparses - le batteur Brian "Brain" Mantia, le bassiste Tommy Stinson, les clavieristes Dizzy Reed et Chris Pitman, ainsi que les guitaristes Buckethead, Richard Fortus et Robin Finck - jouent vraiment tous les hits (surtout de l'album Appetite For Destruction datant de 1987), et, oui, ils jouent vraiment des chansons tirees du nouvel album de GN'R, Chinese Democracy, qui est cense sortir (ou pas) cette annee.

La tension etait palpable quelques heures avant le concert. On m'a fait descendre dans les entrailles de l'A.C.C, apres les gardes de securite balaises auxquels on donnait des instructions pour la melee de ce soir, vers une loge eclairee a la bougie. Axl, timide avec les medias dans ses meilleurs moments, ne parle pas mais son bassiste, si. Tommy Stinson n'est pas etranger aux drames du rock and roll. En 1979, Paul Westerberg recruta le jeune homme de 12 ans a l'epoque pour jouer de la basse dans son groupe The Replacements. Stinson a ensuite forme deux groupes de courte duree apres que les Mats se soient separes en 1991: Bash and Pop et Perfect. Son frere aine Bob, le guitariste des Mats, est mort d'overdose en fevrier 1995. Une carriere solo a mene Tommy vers Los Angeles ou il est devenu un musicien de studio, son travail le plus notable etant sur le remix rock de la chanson de Puff Daddy: "It’s All About The Benjamins".

C'est la bas que son ami et batteur de studio connu Josh Freese (The Vandals, A Perfect Circle) lui a revele qu'Axl, avec qui Freese repetait, recherchait un bassiste. Donc Stinson a achete une copie de Destruction, a appris les parties de basse et a ete appele pour une audition. Lui et Axl se sont de suite entendus et le mois de mai prochain marquera le cinquieme annee. Mais comment Stinson, qui n'etait pas vraiment un fan de GN'R pendant les jours de gloire du groupe ("ce n'etait pas vraiment ce que je mettais dans ma platine CD"), a-t-il travaille avec Rose?

"A l'epoque, si je regardais les options que j'avais, j'avais quelques trucs a choisir." se rappelle le musicien aux cheveux en pics. "J'avais ce disque dont j'etais presque sur que j'allais finir, et je pense qu'a l'epoque je me suis demande 'parmi ces choses que j'ai devant moi, quelle est la chose la plus interessante qui ne reposera pas forcement sur mes epaules?' Parce que, tu sais, tu fais ton propre truc pendant un moment et tu sens tout ce poids...Des fois tu te dis: 'Ah, je ne peux pas faire ca maintenant. Je vais faire une pause.'"

Mais moins de responsabilites ne veut pas dire necessairement moins de travail. Rose a travaille sur Chinese Democracy depuis pratiquement une decennie avec une plethore de producteurs, y compris Roy Thomas Baker (Queen, The Cars) et Sean Beaven (Nine Inch Nails). Les membres du groupe aussi, sont repartis comme ils sont venus: Freese est parti pour etre replace par l'ex batteur de Primus, Mantia, et Paul Tobias, un ami d'enfance d'Axl, a cede sa place a Fortus (Love Spit Love). Sans parler du fait que les guitaristes du line up classique de GN'R, Slash and Izzy Stradlin, ainsi que le batteur Matt Sorum et le bassiste Duff McKagan sont tous partis (ou ont ete vires) il y a un moment. Seul le clavieriste Reed est reste.

Des histoires compliquees (et repousser la sortie du disque) sont le moteur du groupe, que Stinson decrit de cette facon: "bosser sur une chanson et la jouer jusqu'a la mort, jusqu'a ce qu'on en ait fait le tour et qu'on l'ait bien en main. Il y a une raison pour que tout ca prenne autant de temps et c'est en quelque sorte ce processus d'emmener les chansons vers ce qu'Axl veut d'elles et qu'il soit inspire pour chanter dessus."

En ce qui concerne la reputation d'Axl en tant que bourreau de travail megalomaniaque, Stinson declare que c'est monte de toutes pieces par les medias. "Je pense juste que tout ca est une putain de mauvaise apprehension de ce gars, pour etre vraiment honnete avec toi. Je connais le gars, je passe beaucoup de temps avec lui sur la route, a la maison, tout ca. Ce que je vois ecrit dans les journaux, ou quand j'entend ce que les gens disent ou pensent, tout ca c'est totalement a l'oppose de ce que c'est vraiment, putain. La plupart du temps."

Stinson se penche vers moi pour appuyer ce qu'il dit. "Et tu sais quoi? Ca fait partie du mythe et ca explique pourquoi les gens veulent toujours venir le voir, parce que personne ne sait vraiment! En dehors de ce qu'on sait. Mais eux (les medias) ne veulent pas entendre ca, putain! Personne ne veut entendre 'tu sais quoi? C'est vraiment une bonne personne, il est marrant comme c'est pas permis et c'est un bon ami en qui j'ai totalement confiance.'"

Stinson est completement prepare a la reaction face a Chinese Democracy, qui sortira vraiment, il insiste sur ce point.

"D'une facon ou d'une autre, ca va etre quelque chose de grand," declare-t-il. "Ca pourrait etre un putain d'immense succes et aussi historique dans le sens ou aucun chanteur n'a repris le nom du groupe apres que tout le groupe soit parti. Donc si ca devient immense, on gagnera tous et on aura quelque chose qui n'a pas ete accompli jusqu'ici. Et si ca merde, ca va vraiment etre un putain de gros flop. Et je ne pense pas que ce soit le cas. Je pense qu'on a fait beaucoup de musiques viables et j'ai confiance dans le fait que ca ne va pas etre l'autre extreme. Dans un cas comme dans l'autre, ca va etre un grand truc."

 | Les dernières news Guns N' Roses concernant les interviews de GN'R
> Autres interviews de GN'R

> Archives News
> Dernières News