Interviews de
Guns N' Roses

Interview Axl Rose Revolver Magazine may 2014

"En backstage on déconnait et on racontait qu'après m'avoir remis l'award, vous alliez me foutre dans un tube ou un truc du genre, comme dans [le film] Running Man", raconte Axl Rose en rigolant. "J'allais devoir aller en bas et me battre ou je sais pas quoi..."

Magazines revolver mag 2014 axl rose interviewAu grand bonheur de Rose, après avoir reçu son Ronnie James Dio Lifetime Achievement Award, Revolver [Magazine] ne l'a pas envoyé, statuette en main, se battre contre des guerriers d'un autre monde. Mais après les speechs élogieux du comique légendaire Andrew "Dice" Clay et d'un Nicolas Cage particulièrement en forme, Rose s'est bien mis au travail [pour le concert des Golden Gods Awards]. C'était une performance dynamique retraçant l'ensemble de sa carrière, correspondant tout à fait à un artiste qui venait de recevoir un award d'honneur récompensant une vie entière d'accomplissements musicaux. Mais cela ne veut pas dire que ces accomplissements fassent partie du passé. Comme Rose l'a déclaré à Revolver le temps d'une interview rare et exclusive, il y a encore beaucoup de travail à faire pour Guns N' Roses, sur scène, et et le révèle-t-il, en studio. Le groupe sortira un nouveau DVD et Blu-ray live : Appetite For Democracy 3D, le 1er juillet (uniquement prévu aux USA pour le moment). Bien qu'étant heureux de recevoir cet award d'honneur pour sa carrière, il affirme clairement qu'il est loin d'avoir terminé.

"J'espère qu'il reste encore quelques années, et alors on pourra tout juger un peu mieux", dit-il en rigolant. "Si j'ai de la chance !".


Revolver Magazine : Bravo pour avoir reçu le Ronnie James Dio Lifetime Achievement Award.
Axl Rose : Merci. En fait c'était un peu une surprise pour moi. Et je l'apprécie vraiment, mais personnellement, je n'ai pas l'impression d'avoir accompli assez de choses pour recevoir un award d'honneur. Mais bon c'est mon avis. Je sais que d'autres personnes étaient très contentes pour moi donc c'était une bonne chose. J'ai juste l'impression, tu sais, que ça a été un long processus très lent, au-delà de toute compréhension, avec Chinese Democracy, mais on avance toujours et on espère pouvoir faire encore plein de choses.

C'était sympa que Nicolas Cage vienne te remettre la statuette.
C'est un grand fan. Nous ne nous étions jamais rencontrés avant, mais d'après ce que je sais c'est lui qui a tenu à faire ça. Donc ça c'est fait comme ça, nous nous sommes vus avant le concert et c'était très cool. Mais je n'ai pas entendu ce que lui ou Dice ont dit sur moi sur scène. Je n'avais pas le retour dans mon oreillette. Et vraiment, tout ce qu'ils aient pu dire de flatteur, c'est sans doute mieux que je ne l'ai pas entendu ou alors j'aurais été encore plus embarrassé.

Nicolas Cage a avoué sur scène qu'il avait préparé son rôle de Johnny Blaze dans le film Ghost Rider en étudiant  ce qu'il appelle ton "mouvement de cobra sur scène."
Il m'a dit ça avant le concert ! En fait on parlait de certains de ses films et je lui disais que j'ai vraiment aimé le second Ghost Rider. Donc il m'a raconté ça. Il disait que c'est un peu comme si j'étais dans son film.

Donc quand tu l'as regardé, est-ce que tu t'es dit : "Attends un instant..."
[Rires] Non je ne crois pas. Ceci étant dit j'aimerais bien avoir certains de ses talents.

Comment Dice a fait partie de la présentation ?
Je connais Dice depuis un moment. Mais je ne l'avais pas vu depuis qu'on a joué au Gibson Amphitheater [de Los Angeles], genre en 2006, je crois. Et je ne sais pas exactement comment s'est déroulé son speech, mais il m'a demandé avant le concert si je lui avais envoyé des emails via GMail. Je lui ait dit : "Nan. J'utilise pas GMail." Donc quelqu'un avait envoyé des emails via GMail à Dice, en se faisant passer pour moi.

La tête d'affiche aux Golden Gods joue d'habitude 4 ou 5 titres. Guns N' Roses en a joué 9.
On voulait le faire comme ça. Nous étions vraiment heureux que vous nous ayiez laissé faire ça. Nous étions très contents qu'on nous ai demandé de le faire et on s'est amusé avec ça.

Et pourtant pour les Guns c'était en fait un concert assez court, vous êtes réputés pour faire des shows de près de 3h.
Quand on fait ça, en tant que groupe, on sait qu'on a donné le maximum de nous et qu'on a fait ce qui nous semblait juste. Et, généralement, nous aimons donner aux gens plus que ce qu'ils ont eu l'impression de payer. Je ne pense pas que ce soit forcément équitable que les gens attendent toujours ça de nous ceci dit, mais c'est quelque chose qui nous fait nous sentir bien quand on le fait. Genre on s'est mis à la hauteur du challenge, on a fait le show et on n'a pas pris le chemin facile. On aime ça.

Est-ce que tu as une chanson préférée à jouer sur scène ?
Je n'arrive pas à trouver de chanson préférée. Je regarde plutôt les concerts que nous devons jouer de façon globale. Mais une chose que j'aime faire quand je ne joue pas ou que je ne chante pas sur scène c'est parler dans le micro dans les oreillettes des gars, leur raconter des blagues et essayer de leur faire rater des notes. [Rires]

Vraiment ? Qui est le plus facile à déstabiliser ?
D.J. [Ashba] et Dizzy [Reed]. Je leur parle pendant leurs solos. C'est toujours très marrant...

Magazines revolver mag 2014 axl rose interviewDuff [McKagan] nous a dit que ça avait été une super expérience pour lui de jouer à nouveau avec les Guns.
Ca s'est vraiment bien passé. Il a bossé très dur et il a aimé jouer les chansons plus récentes de Chinese. Et tu sais, c'est assez marrant car on parle de temps en temps de l'époque des Illusions, et il y a des choses dont il ne se souvient pas, et d'autres dont je ne me souviens pas. C'est un peu comme si on complétait les souvenirs de chacun. Et le Duff qui a joué ces concerts avec nous n'est pas vraiment le Duff que je connaissais dans ce que j'appellerais le "vieux Guns" ou le line-up d'Appetite ou des Illusions. Car avec ce line-up, tout le monde se donne au maximum et essaie de faire de leur mieux, et tout le monde est bien préparé. Je n'ai pas à dire aux autres gars ce qu'ils doivent faire, ils le font d'eux-mêmes. Ils se motivent et se poussent les uns les autres à fond. Ca a aussi poussé Duff, et il a aimé ce challenge. Et il s'entendait super bien avec les gars. Lui et des membres du groupe et du crew faisaient leur yoga ensemble sur la tournée, donc...

J'imagine que ça se passait différemment il y a quelques années.
A l'époque ? Non. Certainement pas de yoga. [Rires] C'était l'époque où ils buvaient autant qu'ils pouvaient. Et ils avaient ce jeu auquel ils jouaient, ils sautaient par dessus un fossé et s'éclataient contre la clôture. Puis ils glissaient dans le fossé, quasiment dans un coma. C'était leur version de faire de l'exercice à l'époque.

C'était génial de vous voir et vous entendre toi et Duff partager les vocals sur "It's So Easy", comme à l'époque.
C'était un truc sympa à propos de certains de ces shows. Car il y a aussi des choses comme cette phrase dans "Civil War" : "Peace could last forever". C'est Duff qui a écrit cette phrase, et c'est lui qui la chante. Et j'ai toujours été fan de la voix de Duff. Il y a un élément punk à sa voix et une certaine sincérité. J'aime l'écouter.

Penses-tu que vous allez travailler ensemble à nouveau, toi et Duff ?
C'est possible. Je ne sais pas encore. Ca dépend des emplois du temps, ou si Tommy [Stinson] veut à nouveau jouer des shows avec les Replacements, des trucs comme ça. Et tu sais, presque tout le monde dans le groupe a des trucs persos à régler. Certains d'entre eux ont perdu des membres de leur famille. D'autres doivent gérer des séparations. Des fois le tribunal se met en travers de la route. La vraie vie !

Où en êtes-vous concernant le fait d'enregistrer de nouveaux morceaux pour Guns N' Roses ?
Nous avons enregistré beaucoup de choses avant la sortie de Chinese. Nous avons travaillé à nouveaux sur certains de ces titres et nous avons composé quelques nouveaux morceaux. Mais en gros, nous avons ce que j'appelle la seconde moitié de Chinese. C'est déjà enregistré. Et nous avons aussi un album de remixes des chansons de Chinese. C'est prêt depuis un moment, ça aussi. Mais après Vegas [le groupe y joue actuellement une résidence au Hard Rock Hotel and Casino], on va regarder très sérieusement ce qu'on va faire concernant tout ça.

A l'époque où tu démarrais avec les Guns, quelle était ton idée du succès ?
Et bien, je pense que Guns N' Roses a accompli une bonne partie de ça. Il y a certaines choses avec lesquelles tu étais déçu, mais il y avait plein d'autres choses qui pouvaient être considérées comme accomplir un succès. Le nombre de ventes. Le nombre de gens qui aimaient ça. Des choses comme ça. Mais je pense que même si on a essayé de gérer le côté business, on était très naifs à propos de tout ça. Je pense qu'il y a des choses qu'on aurait pu faire mieux, et j'ai l'impression que les maisons de disques, les avocats et les A&R [Découvreurs de talents dans les maisons de disques] savaient tout ça. Mais ils voulaient que le groupe fonctionne de telle façon qu'ils pourraient tenter de le manipuler. Et ça n'a vraiment fonctionné pour personne. Y compris eux-mêmes. Tu sais, nous n'avons toujours pas réalisé ce que je considère une vraie tournée américaine [avec le line-up actuel] en raison d'anciens managers et d'agents qui essayaient de manipuler ça afin que ça n'ait pas autant de succès que ça devrait. Afin de d'essayer de me forcer à vouloir une réunion [du line-up original].

Tu as l'impression que les gens ont essayé de te pousser à faire ça ?
Et bien, j'ai l'impression qu'il y a des gens dans l'industrie [de la musique] qui pensent qu'ils peuvent faire de l'argent avec ça. Donc c'est ce qu'ils veulent. Même pour notre dernière tournée des salles aux USA, qui avait été organisée par encore un autre manager et agent, nous avons dû le laisser partir et reprendre en main la tournée. Mais le temps qu'on reprenne les choses en main, tout était déjà plus ou moins en place. Donc on a fait ce qu'on a pu pour que ça marche pour nous, mais si cela avait été mis en place comme nous le voulions dès le départ, ça aurait pu avoir plus de succès que ça en a eu.

On dirait qu'en revenant sur ta carrière, tu as quelques regrets.
Je pense que dire qu'on n'a pas de regrets est devenu quelque chose de très populaire pour beaucoup de popstars ou autres au fil des années. Mais je n'y crois pas. Donc ouais, il y a des choses que j'aurais pu mieux gérer...ou pas. En même temps, je ne sais pas si j'aurais été capable de faire beaucoup de choses de façon différente, en ce qui concerne Guns N' Roses et la façon dont ça s'est passé.

En tant qu'artiste ayant reçu un award d'honneur pour l'ensemble de sa carrière de la part de Revolver, qui mérite également un tel award selon toi ?
C'est dur à dire. Mick Jagger ? Pour moi, Mick Jagger est un des plus grands athlètes ayant jamais existé, juste pour toute l'énergie qu'il met sur scène. J'ai vu les Stones à Vegas sur leur dernière tournée et c'est évident qu'ils travaillent très dur pour ça.

Comme Jagger, peux-tu t'imaginer continuer à faire ça à 70 ans ?
Je me dirige vers ça ! [Rires] L'enfoiré te fait bosser dur pour ça, tu trouves pas ?


Merci à John Bonham du forum MyGNR pour la transcription et les scans. Traduction par Will Bailey pour GNRFrance.net. Merci de ne pas utiliser sans autorisation.
 | Les dernières news Guns N' Roses concernant les interviews de GN'R
> Autres interviews de GN'R

> Archives News
> Dernières News